Mende , Objet d'art de l'ethnie Mende - Art-africain.fr
fermer cette fenêtre


Mende

Les Mende habitent au Libéria, en Sierra Leone et sur la côte ouest de la guinée.

Les masques et statues Mende

Le masque Mende le plus important de la société féminine Sande est le masque Bundu qui représente à la fois les ancêtres et la femme idéale. Ce  masque  Mende est sculpté par des hommes qui le sculptent en dehors du village, dans la brousse et il est porté par des femmes. En effet on considère que les sculpteurs Mende réalisent un métier dangereux dans la mesure où ces masques représentent les esprits aquatiques dans lesquels séjournent les ancêtres. La forme en heaume du masque Bundu attire l’esprit de la rivière. Ces masques Mende Bundu ont un visage en forme de  losange avec un front bombé, placé sous une haute coiffure de forme très élaborée. Le visage émerge d’un large cou plissé d’anneaux circulaires qui se superposent et évoquent des plis adipeux symboles de prospérité. La bouche est petite en signe d’obéissance. Les masques Mende Bundu se différencient tous par leurs coiffures sculptées avec art et imagination. Les masques Mende Bundu sont noircis avec des feuilles décomposées, puis recouverts d’huile pour avoir une belle patine luisante. Les masques Mende Bundu ont une coiffure sophistiquée, en effet une femme ébouriffée est synomime de folle ou d’immorale. Les anneaux du cou des masques Mende Bundu ont plusieurs significations, notamment : la prospérité et la beauté féminine (une femme grasse est belle...) mais aussi les rides sur l’eau d’où le masque Mende Bundu émerge. Parfois ce masque Mende est décoré de cornes qui étaient autrefois remplies de substances magiques et évoquaient la puissance de la protection de l’animal cornu. Les masques Mende Bundu paraissent lors de la sortie des adolescentes excisées de leur retraite forestière au cours de leur initiation. Ces masques Mende Bundu suggèrent des esprits propices à la fécondité et sont portés par des femmes plus âgées ayant atteint un grade dans la société Sandé. Le port du masque Mende Bundu est un honneur. La danseuse a le corps entièrement caché par un costume, composé par un pantalon et d’une blouse à longues manches. Par-dessus ce costume, un rideau de raphia tombe. Il est teint en noir et accroché à la base du masque. Le corps de la danseuse ne doit pas être vu sinon l’esprit qu’elle incarne (esprit des ancêtres / esprit aquatique) se saisirait d’elle.

Il existe des masques Mende Bundu janus et parfois à quatre faces.

Les Mende ont aussi sculpté de rares statuettes avec des formes rondes et lisses et une patine soignée qui servaient à protéger ou de guérir des maladies consécutives à la transgression d’interdits. Ces statues Mende peuvent être reconnues grâce à leur large poitrine, leurs mains posées sur le ventre, un long cou décoré d’anneaux, un haut front bombé triangulaire et une coiffure de taille exagérée.

Données socio économiques et géographiques sur les Mende

Les Mende habitent au Libéria, en Sierra Leone et sur la côte ouest de la guinée.

Les Mende sont des fermiers qui cultivent les ignames, le cacao, l’huile de palme, le riz, les arachides.

Le chef des lignages est l’homme le plus âgé et le plus capable. Les chefs de famille, qui sont propriétaires de la terre, la distribuent aux différents membres de la famille. Les chefs de village appartenant au lignage fondateur obéissent au roi qui n’intervient que dans le domaine politique.

Croyance religieuse des Mende

Les Mende croient en un dieu créateur du nom de Ngevo. Les Mende ne représentent pas Ngevo. Les ancêtres qui habitent l’eau des rivières et les esprits de la nature jouent le rôle d’intermédiaires entre les hommes et Dieu et jouent donc un rôle sur la prospérité des hommes. Il y a des devins et des sorciers chez les Mende.

Les sociétés des Mende

La religion est subordonnée à la société Poro. Cette puissante association, présente dans d’autres pays d’Afrique, est chargée de l’initiation des garçons. L’initiation comprend notamment un entrainement militaire et se termine par de grandes fêtes. Les danseurs sont masqués. Il n’y a peu d’exemple de masques de la société masculine Poro car ces masques étaient réalisés en cuir et en fourrure.

Les femmes sont exceptionnellement admises dans la société Poro. Elles ont par ailleurs leur propre société, appelée sande, qui  est en charge d’apprendre aux jeunes filles tout ce qu’elles doivent savoir avant le mariage. Ces séjours dans la brousse tant pour le Poro que le Sande tissent des relations entre les membres d’une même tranche d’âge.

Ces sociétés servent à initier et éduquer les jeunes dans la connaissance et le respect des règles sociales. Elles ont aussi un rôle législatif : elles veillent à élaborer ces règles et au bon comportement des individus. Elles ont un rôle judiciaire consistant à punir les infractions et un rôle thérapeutique pour soigner les maladies résultant de la non observation de ces interdits.

Objets coups de coeur