Lega , Objet d'art de l'ethnie Lega - Art-africain.fr
fermer cette fenêtre


Lega

Les Léga habitent la République Démocratique du Congo (l’ex Zaïre) dans la forêt vierge.

Deux types principaux de masques apparaissent dans les cérémonies et rites Léga :

  • Un masque Léga porté sur le visage, ayant un visage en forme de cœur, des yeux globuleux ou en grain de café, un nez rectiligne et fin et une petite bouche placée au bord d’un menton pointu. Ce masque Léga est souvent couvert de pigments blancs. Ce masque est utilisé lors des rites d’initiation de la société Bwami.
  • Un masque Léga porté au bras qui possède les mêmes caractéristiques stylistiques que le précédent mais qui est de plus petite taille. Il est utilisé pour indiquer le grade d’initié à l’intérieur de la société Bwami. En effet cette société Léga n’étant pas secrète chacun indique son grade.

Les statues Léga sont rarement plus hautes que 30 cm et sont réalisées en bois ou en ivoire.

Les statues Léga sont utilisés lors des rites d’initiations et servent à se rappeler un proverbe, une consigne ou encore une histoire au sujet des ancêtres.

Les masques Léga

Deux types principaux de masques Léga apparaissent dans les cérémonies et rites :

  • Un masque Léga porté sur le visage, ayant un visage en forme de cœur, des yeux globuleux ou en grain de café, un nez rectiligne et fin et une petite bouche placée au bord d’un menton pointu. Ce masque est souvent couvert de pigments blancs. Ce masque est utilisé lors des rites d’initiation de la société Bwami.
  • Un masque Léga porté au bras qui possède les mêmes caractéristiques stylistiques que le précédent mais qui est de plus petite taille. Il est utilisé pour indiquer le grade d’initié à l’intérieur de la société Bwami. En effet cette société Léga n’étant pas secrète chacun indique son grade.

Ces deux masques Léga sont accrochés sur les palissades des villages durant les périodes d’initiation.

Enfin il existe un masque en ivoire qui est porté par le plus haut gradé de la société Bwami.

Les statues Léga

Les statues Léga sont rarement plus hautes que 30 cm et sont réalisées en bois ou en ivoire.

Les statues sont utilisés lors des rites d’initiations et servent à se rappeler un proverbe, une consigne ou encore une histoire au sujet des ancêtres. Ainsi par exemple une statue Léga avec un bras levé signifie quelqu’un qui se trouve dans le rôle d’un juge. Une statuette Léga à plusieurs visages signifie le don de double vue correspondant concrètement au chasseur qui regarde l’éléphant devant lui et pense en même temps à se retourner pour appeler du renfort. Le serpent signifie la mort.

Les statues Léga zoomorphes représentant des chiens, des serpents, des grenouilles… en ivoire ou en bois servaient à identifier un grade dans le Bwami.

Avant chaque initiation  les statues Léga étaient sorties des sacs et étaient enduites d’huile, d’où la couleur orangée pour celles en ivoire.

Organisation sociale des Léga

Les Léga vivent dans des villages autonomes souvent placés en haut de collines et entourés de palissades. Les villages sont constitués de deux rangées de huttes. Une grande hutte ovale servait de maison des hommes.

Les hommes vivaient souvent à l’extérieur et construisaient dans la forêt des camps qui accueillaient les futurs circoncis.

Le chef est à la fois le plus vieil homme du clan et le plus haut gradé dans la société appelée Bwami. Le chef était assisté d’un conseiller, le maître de la terre, qui était l’arbitre de toutes les querelles

La société Bwami est ouverte tant aux hommes qu’aux femmes. Elle joue un rôle de régulation dans la vie politique et sociale des Léga. Le gravissement des 7 échelons de la société Bwami pour les hommes et des 4 échelons pour les femmes se fait par le versement de dons et par la participation à des rites d’initiation. Le passage d’un grade signifiait que l’on avait acquis une certaine sagesse et morale individuelle. Les cérémonies pour accéder au grade le plus élevé nécessitaient la construction de villages entiers pour loger les membres du clan de celui qui passait le grade et les membres des autres clans qui venaient participer aux réjouissances.

Les Léga conservaient les cranes des initiés les plus élevés dans une case. Ils ne pratiquaient pas de culte des génies de la nature comme leurs voisins les Bembe.

La circoncision était une étape indispensable qui permettait d’entrer dans le Bwami. Elle était accompagnée de l’apprentissage de proverbes et de l’apprentissage de manipulation d’objets ayant une signification morale ou un rôle pratique.

L’art Léga est exclusivement lié à la société Bwami. Chaque objet utilisé uniquement par les initiés a un rôle précis dans les rites et les cérémonies Léga. Les objets sont réalisés en bois, en os, en ivoire.

Ressources économiques des Léga

Les principales ressources des Léga étaient la pêche, la chasse en particulier de l’éléphant et de quelques animaux, considérés comme sacrés, et consommés lors de repas rituels.

Les hommes chassent et défrichent la forêt et les femmes s’occupent de la culture du manioc.

Objets coups de coeur