Kwele , Objet d'art de l'ethnie Kwele - Art-africain.fr
fermer cette fenêtre


Kwele

Les masques Kwele sont très remarquables par leur aspect concave en forme de cœur.

Tous les masques Kwele ont la zone centrale blanche et les bords marron, parfois avec un dégradé de couleur entre les deux.

Il peut s’agir d’un seul masque en forme de cœur. Parfois on observe un ensemble en forme de cœur de trois masques, avec un masque principal au centre plus grand que les deux autres, et chacun des trois masques ayant la forme caractéristique en forme de cœur.

Il existe aussi des masques Kwele Zoomorphes d’aspect géométrique représentant une antilope, un phacochère ou un gorille. Leur fonction est inconnue.

Les Kwele ont aussi un masque heaume à 4 faces comme  leurs voisins les Fang.

Les Kwele ont comme voisins à l’ouest les Fang et se situent au nord est des Kota ou encore au nord des Kuyu.

Organisation de vie sociale des Kwele

Chaque village Kwele était composé d’une douzaine de lignages. Chaque lignage avait à sa tête un chef de famille qui se trouvait en compétition avec les autres chefs de famille des autres lignages pour devenir chef du village. Le village comprenait des prêtres et un homme de paix dont le rôle était d’éviter que la compétition pour devenir chef de village ne tourne à l’affrontement. Si l’affrontement rendait la vie du village trop difficile, un lignage pouvait quitter le village pour aller fonder un autre village.

La cohésion du village Kwele dépendait donc de l’habileté de l’homme de paix, de l’autorité du chef du village. Pour renforcer cette cohésion, les Kwélé avaient emprunté à des voisins le culte du « bweté ». La célébration de cette festivité d’une durée d’une semaine était décidée lors d’une réunion des principaux chefs de lignage. Au début de ce rituel, les hommes partaient chasser l’antilope dans la forêt dont la chair, agrémentée d’herbes médicinales,  devait être mangée lors du repas de clôture de la cérémonie. Alors que les hommes étaient partis depuis un ou deux jours et que femmes et enfants étaient restés au village des masques Kwele représentant une antilope avec deux grandes cornes faisaient leur apparition au village et conviaient femmes et enfants à des chants et des danses. Le village s’animait encore plus quand les chasseurs revenaient avec leur butin.

Un peu plus tard un autre masque Kwele appelé gon était annoncé par des cloches. Les femmes mettaient les animaux domestiques dans des cases et chacun se mettait à l’abri. En effet ce masque était dangereux. Il reproduisait la tête d’un gorille avec un front bombé, une mâchoire inférieure prognathe avec deux longues dents descendantes. Le masque faisait son entrée, son porteur était nu et était maintenu par des jeunes gens du village avec des cordes. Il arrivait souvent que le masque s’échappe et tue parfois quelques animaux domestiques avec 5 petites lances en sa possession.

La réussite de cette  célébration était liée à plusieurs facteurs notamment les substances médicinales magiques absorbées, l’exhibition de  crâne d’ancêtres réputés et  efficaces. Souvent on empruntait à des villages voisins leurs reliques. Enfin après le départ du masque gorille appelé gon, les lignages attaqués par le masque doivent aller se soumettre au chef de lignage qui a utilisé le gon.

Objets coups de coeur