Idoma , Objet d'art de l'ethnie Idoma - Art-africain.fr
fermer cette fenêtre


Idoma

Les artistes Idoma sont réputés pour leurs statues féminines dont la bouche entrouverte laisse apparaître des dents et qui possèdent des scarifications verticales sur les tempes. On distingue ainsi les Anjénu. On trouve aussi des masques et des cimiers Idoma dans la société guerrière Oglinye et des cimiers janus utilisés lors des funérailles.

Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Actuellement il existe environ 500 000 Idoma qui sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins.

Chaque lignage Idoma, patrilinéaire habite dans de petites maisons rondes construites autour d’une place. Plusieurs lignages se réunissent périodiquement pour élire un chef de village parmi le conseil des anciens.

Les Idoma pensent avoir été créés par un dieu et confient à des sociétés la responsabilité de certains cultes :

-        La société Idoma alekwu est chargée du culte de la résurrection périodique de l’ancêtre qui a un rôle social déterminant. La terre qui est la demeure des ancêtres a ses sanctuaires. Des offrandes sont réalisées pour réparer les offenses qui lui sont faîtes.

-        La société Idoma oglinye fédère les lignages royaux qui ont le droit de posséder des masques. Les membres de la société Oglinye, autrefois guerrière, utilisent des masques casques et des cimiers avec une tête circulaire extrêmement simplifiée avec une mèche verticale, deux yeux ronds et une bouche.

Les artistes Idoma sont réputés pour leurs statues féminines dont la bouche entrouverte laisse apparaître des dents et qui possèdent des scarifications verticales sur les tempes. Le visage est généralement recouvert de pigments blancs comme chez les Ibo qui sont leurs voisins. On répertorie plusieurs types de statues de ce type :

  • Les statues Idoma Anjénu qui sont des statues utilisées sur de petits autels pour des rites de fécondité représentent des esprits de la brousse qui vivent près des fleuves. Les statues Idoma Anjénu sont aussi honorés lors de cérémonies auxquelles participent des masques mortuaires au visage blanc, aux yeux fendus.
  • Les statues Idoma Ekwotame qui est une statue, souvent assise, recouverte de pigments noirs. Ce type de statue représente des  ancêtres et renvoie à la notion de lignage. Ces statues Idoma Ekwotame sont posées à côté du corps du défunt pendant les funérailles.
  • Des statues Idoma assises avec un ou plusieurs enfants qui symbolisent la fertilité.

D’autres cimiers Idoma de type janus ou carrément à plusieurs têtes sont utilisés par les Idoma pendant les funérailles et certaines festivités.

Les masques Idoma Okua sont portés chez les Idoma méridionaux pendant les funérailles de personnages importants et ont des cicatrices parcourant le front, les tempes et les joues. Ils ont une bouche ouverte et une coiffure lisse.

Objets coups de coeur