Chamba , Objet d'art de l'ethnie Chamba - Art-africain.fr
fermer cette fenêtre


Chamba

Les Chamba utilisent des masques heaumes en forme de tête de buffle au style puissant. Ils ont une tête ronde, une grande bouche aplatie à l’avant et deux larges cornes projetées vers l’arrière du côté opposé de la bouche. Ils sont censés incarner l’esprit de la brousse. Ces masques Chamba apparaissent lors des cérémonies de circoncision et les funérailles.

Les statues Chamba sont peu fréquentes et leur rôle pas bien connu. Elles ont souvent une riche patine et une forme sculpturale très schématisée. Elles ont des points communs avec celles de leurs voisins les Mumuye.

Il existe des  statues Chamba figurant un couple où deux torses s’élèvent d’une partie commune horizontale munie de deux pieds.

Les Chamba habitent dans l’est du Nigéria près des Mumuye et des Jukun au sud de la rivière Bénué.

Ils sont répartis en petits royaumes dirigés par un roi, qui a pouvoir de vie et de mort sur ses sujets, tout en étant assisté par un conseil des anciens composé de chefs de lignage. Le roi, considéré comme étant le fils du soleil, ne pouvait se montrer après le coucher du soleil, auquel était rendu un culte afin notamment d’obtenir des pluies abondantes. Ce pouvoir royal est contrebalancé par des sociétés secrètes masculines et féminines.

Après qu’ils fussent circoncis, les garçons Chamb commençaient leur initiation qui contenait entre autres l’apprentissage de secrets.

La nouvelle récolte était célébrée par une fête qui était aussi l’occasion de passer en revue les guerriers.

Chaque clan gardait les crânes des ancêtres et leurs rendait un culte en vue d’assurer la prospérité et la fécondité de la lignée. En plus des ancêtres, il était rendu un culte un culte nommé vara à destination d’un génie protecteur

Parfois les sexes sont différenciés par des couleurs différentes : argile blanche pour les hommes et argile rouge pour les femmes.

Certaines statues Chamba sont censées permettre une communication avec le monde des esprits.

Les Chamba installaient dans les champs de petites statues accrochées sur des piques en fer afin d’être protégé et guéri des morsures de serpents.

Objets coups de coeur