Bwa , Objet d'art de l'ethnie Bwa - Art-africain.fr
fermer cette fenêtre


Bwa

Les Bwa habitent au Mali et au Burkina Faso.

Les Bwa croient que le dieu Défini a créé le monde et les hommes, puis s’en est désintéressé en leur laissant son fils Do.

Les masques chez les Bwa

Les Bwa du nord confectionnent des masques en feuilles à l’effigie de Do.

Seuls les Bwa du sud réalisent des masques en bois. Ces masques sont couverts de nombreux motifs élaborés et multicolores.

Ces masques Bwa sont à l’effigie du buffle, de l’antilope, du phacochère, du crocodile, du serpent, du singe…Ces masques Bwa représentent aussi quelques humains et des esprits de la brousse qui ont une apparence surnaturelle. Les masques portent les noms des animaux qu’ils personnifient. Ils ne se distinguent les uns des autres uniquement par les cornes. Le museau et les yeux globuleux restant toujours semblables.

Les Bwa ont aussi réalisés des masques de forme horizontale et plutôt larges qui représentaient la chouette ou un papillon. Le masque papillon est décoré de cercles concentriques alors que le masque chouette est vierge de motifs.

Les masques Bwa se portent devant le visage, ils sont souvent retenus par une grosse corde que le danseur serre entre ses dents.

Les masques Bwa Nwantantay sont abstraits et sont composés d’un visage en forme de cercle ou d’ovale surmonté d’une haute planche arborant des motifs géométriques souvent des damiers noirs et blancs. Les motifs sont liés à Do et au clan. Le danseur Bwa regarde par la bouche ouverte. Les yeux sont de grands cercles concentriques. Ces masques sont habités par des forces surnaturelles qui ont une influence positive pour les clans qui les possèdent. Ces masques Bwa étaient portés lors de funérailles de personnes importantes et durant les festivités les jours de marché.

A l’ouest du territoire les Bwa ont des masques proches de leurs voisins les bobos.

Les masques Bwa participent à l’initiation, aux enterrements, aux levées de deuil.

Les statues Bwa.

Les statues Bwa sont assez rares et sont utilisées pour des rites de divination et pour des cérémonies dont le but est d’obtenir la fertilité pour l’agriculture et les hommes.

Ces statues étaient portées à travers le village et des sacrifices étaient réalisés à leur intention.

Organisations sociale des Bwa

Les Bwa sont répartis en trois castes endogames :

  • Les agriculteurs. L’agriculture est surtout exercée par les hommes. Les femmes jouent un rôle d’appoint en certaines occasions.
  • Les griots ou chanteurs travaillent le coton, le tissent et le teignent. Ils cultivent quelques champs personnels mais il s’agit d’une activité marginale. Les griots ont un rôle important dans les manifestations publiques
  • Le forgeron est le fossoyeur du village. Il est aussi chargé de creuser les puits. Il est donc en contact avec la terre, d’où son importance pour correspondre avec le monde surnaturel. Comme les griots ils cultive de façon marginale quelques champs personnels.

Il n’existe pas de pouvoir centralisé chez les Bwa. Chaque village est dirigé par un conseil regroupant les hommes les plus âgés de chaque lignage.

Le chef religieux Labié, qui est l’ainé du clan fondateur du village, est le maître de la terre.

Croyances religieuses des Bwa

Les Bwa croient que le dieu Défini a créé le monde et les hommes, puis s’en est désintéressé en leur laissant son fils Do. Do intervient lors des rites agraires et des funérailles. Do représente la forêt et les forces nourricières qui engendrent les plantes et les champs.

Les Bwa rendent des cultes à Do et aux ancêtres fondateurs des clans.

Objets coups de coeur