Bembé , Objet d'art de l'ethnie Bembé - Art-africain.fr
fermer cette fenêtre


Bembé

Les masques Bembé

Les Bembé réalisent surtout des masques. Il existe deux types principaux de masque chez les Bembe :

  • Le masque Bembé le plus connu s’appelle echawokaba et est utilisé pour les rites de la société Alunga qui est une société masculine fortement hiérarchisée. C’est un masque heaume janus qui possède de larges orbites concaves avec des yeux en forme d’étoile à quatre branches ou de losange. La pupille est proéminente et est nichée au fond de l’orbite. Ce masque Bembé représente un esprit de la brousse et est sorti uniquement pour le culte des ancêtres, l’initiation de nouveaux membres, le plus souvent de jeunes gens et les cérémonies précédant la chasse. Ce masque Bembé est conservé dans des grottes sacrées. Pour ses apparitions publiques, ce masque heaume sculpté est porté avec, sur son sommet, une luxueuse parure de plumes et de piquants de porc épic. Il est décoré avec une collerette de fibres, tandis que le danseur porte un costume composé de fibres diverses. Les caractéristiques formelles de ce masque rappellent la figure de la chouette, animal avec lequel les danseurs sont censés rentrer en contact. De plus les deux visages janus signifient que l’esprit du  masque domine les situations en étant capable d’harmoniser des forces contraires qui existent dans la nature, telles que le masculin et le féminin, le jour et la nuit.
  • Pour les cérémonies de circoncision de la société Bwani, des masques Bembé plats sont utilisés. Ils possèdent les mêmes orbites que le masque echawokaba, mais ses yeux ont une forme de grain de café.

Les statues Bembé

Les statues d’ancêtre Bembé sont rares et l’on en trouve que dans la partie sud ouest de leur territoire. Elles ont des traits grossiers, un buste cylindrique et une grosse tête. Ces statues Bembé sont de petite taille et sont utilisées pour les exorcismes et les guérisons des maladies. Il est probable que certaines statues féminines puissent servir à favoriser la fécondité de leur propriétaire. Ces statues féminines ont des jambes courtes, une grande tête avec des yeux en amande et un nez triangulaire. Elles ont les mains posées sur le ventre.

Vie sociale et sociétés secrètes chez les Bembé

Les lignages sont patrilinéaires et le chef est responsable du culte des ancêtres.

Les sociétés secrètes Bembé jouent un rôle très important dans la vie des Bembé. Les hommes sont circoncis et de petites statues et des objets magiques sont passés de génération en génération.

  • La société Bwani est inspirée de celle de leurs voisins les Léga. Plus simple que chez les Léga, le Bwani des Bembé ne comporte que deux classes d’initiés. Une fois la circoncision achevée, le Bwani était en charge principalement de danses, chants et manipulations d’objet.
  • La société Elenda des Bembé réalise un contrôle sur la vie social de la tribu. Elle n’est accessible qu’aux hommes sous réserve que les candidats fassent un don au membre ayant le grade le plus élevé dans la société.
  • La société Alunga des Bembé a en charge les rites précédents la chasse et l’organisation des danses publiques et du contrôle social.

Rites religieux chez les Bembé

Le culte des ancêtres occupe une place très importante dans la vie sociale et religieuse des Bembé. Des cérémonies qui sont organisées dans des sanctuaires privés et publics leurs permettent de se remémorer l’histoire du clan. Ces sanctuaires sont soit des enclos, des petites cases, des tables installés prés de la tombe ou dans le village. Un animal est souvent sacrifié dans le sanctuaire et une pierre magique, une lame, une corne peuvent être laissés en cadeau pour les ancêtres dans le sanctuaire. En échange de ces offrandes et de ces sacrifices, les ancêtres Bembé sont sensés apporter protection au village et favoriser de bonnes récoltes et la richesse.

Lieu d’habitation et occupations des Bembé

Les Bembé habitent dans l’est de la république démocratique du Congo et dans le nord-est de la Zambie.

Les Bembe ont la réputation d’être un peuple fier et dur. Ce sont des semi-nomades qui vivent sur un territoire composé de forêt, de savane boisée traversées par des rivières et sur des plateaux. Les Bembé abandonnent leur village constitués d’une trentaine de huttes, dés que les sols qu’ils cultivent sont épuisés, soit environ tous les trois ans. Les hommes pratiquent la chasse et la pêche, les femmes cultivent la terre.

Objets coups de coeur